En ce moment

Titre

Artiste

Background

Lauréat du César 2021 du meilleur espoir masculin, Jean-Pascal Zadi parle du chlordécone et de l’esclavage

Écrit par sur 16 décembre 2020

A 40 ans, le coréalisateur et acteur de « Tout simplement noir » a remporté le César du Meilleur espoir masculin. Lors de la cérémonie sur Canal+ ce vendredi (12 mars), il a évoqué Euzhan Palcy et le scandale du chlordécone aux Antilles.

 A 40 ans, Jean-Pascal Zadi a remporté ce vendredi le César du meilleur espoir masculin. Le coréalisateur (avec John Wax) et interprète principal de la comédie hilarante « Tout simplement noir », son premier long-métrage en tant que cinéaste.

Lors de la cérémonie de remise des oscars retransmise en direct sur Canal+, le réalisateur et comédien a prononcé un discours très politique.
« Le film parle d’humanité. On a voulu mettre de la complexité là où les simplificateurs viennent foutre le bazar… ». Il a évoqué les violences policières, en citant Adama Traoré et le Martiniquais Michel Zecler. Le réalisateur a ensuite dénoncé le fait que « certaines personnes qui ont participé aux crimes contre l’humanité (soient) glorifiés par des statues ».

« Savoir si l’humanité compte »

Toujours sur le thème de « savoir si l’humanité compte », il a parlé du scandale sanitaire du chlordécone aux Antilles, interdit dans l’hexagone mais utilisé par dérogation pendant plusieurs années en Martinique et en Guadeloupe.
Jean-Pascal Zadi, a conclu en citant Frantz Fanon, qu’il « adore » : « chaque génération doit trouver sa mission, l’accomplir ou la trahir. Et donc je remercie l’Académie des César de m’avoir prouvé que ma mission n’était pas vaine. C’est la mission de tout le monde, l’égalité ! »

 

 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire